Réalité virtuelle au travail: les différentes utilisations possibles

Réalité virtuelle au travail: les différentes utilisations possibles

Depuis 2015, la réalité virtuelle fait beaucoup parler d’elle et se retrouve au centre de nombreuses innovations. La sortie simultanée de plusieurs casques de réalité virtuelle, tels que l’Oculus Rift et HTC Vive, a contribué à la démocratisation de cette technologie immersive. Simuler numériquement un environnement via un ordinateur : tel est le principe du multimédia immersif, plus communément appelé réalité virtuelle. Selon les technologies employées, elle permet à l’utilisateur de ressentir un univers virtuel sensoriel. 

Aujourd’hui, les potentialités de cette technologie sont multiples. Initialement conçue comme un divertissement, la réalité visuelle étend désormais son usage à la sphère professionnelle. D’ici 2020, le marché de la réalité virtuelle professionnelle pourrait peser plus de 20 milliards de dollars. Lutter contre l’anxiété et améliorer la qualité de vie au travail, recruter, former, sensibiliser… La réalité virtuelle ouvre de nouvelles frontières et de nouvelles possibilités pour le monde du travail. Quels sont les différents usages de la réalité virtuelle dans le monde professionnel ? 

Lutter contre l’anxiété 

Selon une étude Stimulusen date de 2017, 24 % des salariés seraient en état d’hyper stress, et 52 % se trouveraient en état d’anxiété. Il apparaîtrait même que 25 % de la valeur ajoutée des entreprises françaises soient absorbées par le désengagement lié au stress. Le bien-être des salariés est désormais au cœur des préoccupations de nombreuses entreprises, à l’instar de la start-up L’effet papillon qui propose aux malades, aidants et entreprises des solutions de relaxation. En 2017, la start-up a lancé Bliss, son application de réalité virtuelle permettant de réduire la sensation de douleur et d’anxiété des patients, par la méditation, la sophrologie et l’hypnose. Cet outil de relaxation virtuel permet de détourner l’attention lors des moments anxiogènes ou stressants comme une opération ou encore de bénéficier d’un espace d’évasion et de récupération au travail. Forte de son succès, l’entreprise commercialise désormais ce « médicament numérique » aux entreprises pour améliorer le bien-être au travail. 

Favoriser la collaboration 

La réalité virtuelle est également considérée, par certaines entreprises, comme un outil collaboratif. En effet, son arrivée pourrait faciliter les interactions et la collaboration entre différentes équipes. Par exemple, lors de la conception d’une automobile, les différentes équipes peuvent travailler ensemble et mettre plus facilement à jour le prototype, en annotant directement les changements. Des réunions en réalité virtuelle entre les différents services peuvent également être organisées, afin de parfaire la production d’un produit, sans avoir à se déplacer

Des modèles ont d’ailleurs été conçus spécialement pour les entreprises, à l’image d’Oculus Connect Quest, un casque dédié au marché professionnel. Ce dernier propose une interface complète pour travailler. L’objectif de ce dispositif est de rapprocher les collaborateurs avec, entre autres, une salle de conférences complètement virtuelle permettant de réunir plusieurs avatars dans une même pièce en vue de travailler en direct sur un projet commun.

Recruter en toute confiance

Pour s’assurer d’embaucher la personne la plus qualifiée pour un poste, quoi de mieux que de tester ses capacités d’adaptation lors de vraies mises en situation professionnelles ? Grâce à la technologie de la réalité immersive, les employeurs peuvent confronter leurs futurs salariés à différentes situations professionnelles, pour mieux évaluer leurs capacités, leur manière de raisonner et d’agir lors des situations stressantes, constituant ainsi une réelle plus-value dans le processus d’embauche.

Si la réalité virtuelle peut favoriser les recruteurs, elle peut également aider les personnes en recherche d’emploi. En effet, depuis 2018, Pôle Emploia adopté une technologie permettant de simuler virtuellement un entretien avec un recruteur. Ce service permet aux demandeurs d’emploi de s’entraîner et d’anticiper les questions posées, pour adopter la meilleure attitude face aux recruteurs et optimiser leurs chances de réussite dans la vie réelle.

Former les salariés

Outil de recrutement, la réalité virtuelle peut également servir à former les employés, grâce aux différentes mises en situation qu’elle offre. Plusieurs entreprises utilisent dorénavant cette technologie immersive de formation, comme les firmes multinationales KFC et Walmart. Pour apprendre à ses employés les bons gestes à adopter et les entraîner à mieux affronter la forte affluence du black Friday, la chaîne de grande distribution américaine utilise la réalité virtuelle. KFC a également lancé une application virtuelle pour former ses salariés au travail en restaurant.

La formation virtuelle peut également s’avérer très utile pour les entreprises opérant dans les domaines nucléaires à hauts risques, où la manipulation de produits peut être dangereuse. Cela permet de former les salariés en toute sécurité.

Sensibiliser et prévenir 

Être formé aux premiers secours et secourir une personne sont deux aspects très différents. La formation théorique n’assure en rien la bonne application dans la pratique. Pour s’assurer qu’un individu agisse correctement dans les situations d’urgence, il faut qu’il se soit entraîner lors d’authentiques mises en situation. Et ça, de nombreuses entreprises l’ont déjà bien assimilé. La Croix-Rouge a notamment développé une application virtuelle simulant un environnement post-tsunami. Le but étant d’apprendre à adopter les bons gestes si une telle catastrophe naturelle se produit. Récolter un maximum d’informations sur les victimes, prendre des photos ou encore ramasser les objets personnels sont autant de gestes cruciaux dans l’identification des victimes. 

D’autres sociétés comme UNIVR ou MAN POWER assurent un rôle de prévention, en mettant en place différents scénarios pour prévenir des différents risques d’un métier ou des comportements à adopter en cas d’incendie ou autres catastrophes. 

Simuler la créativité 

La réalité virtuelle ouvre la voie à une infinité de possibilités, repoussant ainsi les limites de la créativité. Plus rien ne peut entraver l’imagination et la créativité.  Grâce à cette nouvelle technologie, on peut tout imaginer, tout concevoir, tout visualiser… 

Conclusion : un potentiel à exploiter ?

La réalité virtuelle est un outil prometteur dans le monde professionnel. Outil de recrutement, de formation, de prévention… La réalité immersive offre des possibilités infinies. À terme, il faudrait concevoir la réalité virtuelle comme un outil de travail et pas seulement de simulations. Par exemple, en médecine, les casques de réalité virtuelle pourraient être pilotés à distance pour contrôler des robots-chirurgiens, assurer la maintenance des différentes pièces mécaniques en réalité augmentée…

Cependant, la résistance au changement est à craindre. L’introduction d’un outil digital ludique dans les secteurs traditionnels est un tournant risqué à prendre. Êtes-vous prêts à relever ce défi audacieux ?